+ INFOS

CONCOURS GYMNASE DU CHABLAIS

2020 – Aigle (VD)
4ème prix

Ceci n’est pas un projet. Il s’agit d’une stratégie de planification scolaire qui doit se reproduire en d’autres contextes et pour d’autres sites scolaires cantonaux dans le but d’optimiser les principaux choix architecturaux, fonctionnels, structurels et économiques.

Des « proportions scolaires » ont été définies. Elles dimensionnent les proportions d’un plateau type optimisé pour tout type de programme en permettant une superposition et une multitude de possibilités d’assemblage.

On distingue deux types de locaux : ceux « standardisés », qui correspondent aux locaux pour l’enseignement et se répètent d’un gymnase à l’autre, et ceux « identitaires », qui sont spécifiques aux besoins de chaque bâtiment scolaire. La double nature spatiale de ces locaux est affirmée à travers l’application et l’interaction de deux systèmes constructifs différents: des box modulaires en bois préfabriqués en atelier pour les locaux « standardisés » et du béton armé coulé en place pour les locaux « identitaires ». Les « boîtes » en bois des salles de classe viennent donc s’empiler les unes sur les autres, portées par le socle en béton qui accueille le programme public, et accrochées sur la structure tridimensionnelle de la circulation.

L’application de cette stratégie à Aigle se caractérise par la disposition de trois modules volumétriques juxtaposés de manière à gérer la transition entre le tissu pavillonnaire à l’ouest et le tissu industriel à l’est. Le volume central est décalé vers l’ouest créant ainsi la cour d’entrée qui est directement liée au cheminement piéton qui traverse le site du nord au sud.

En façade comme à l’intérieur, la double nature matérielle en bois et en béton est délibérément lisible, en contribuant à la faire vibrer avec une rigueur modulaire et géométrique fine et sobre.

X

CONCOURS GYMNASE DU CHABLAIS

2020 – Aigle (VD)
4ème prix

Ceci n’est pas un projet. Il s’agit d’une stratégie de planification scolaire qui doit se reproduire en d’autres contextes et pour d’autres sites scolaires cantonaux dans le but d’optimiser les principaux choix architecturaux, fonctionnels, structurels et économiques.

Des « proportions scolaires » ont été définies. Elles dimensionnent les proportions d’un plateau type optimisé pour tout type de programme en permettant une superposition et une multitude de possibilités d’assemblage.

On distingue deux types de locaux : ceux « standardisés », qui correspondent aux locaux pour l’enseignement et se répètent d’un gymnase à l’autre, et ceux « identitaires », qui sont spécifiques aux besoins de chaque bâtiment scolaire. La double nature spatiale de ces locaux est affirmée à travers l’application et l’interaction de deux systèmes constructifs différents: des box modulaires en bois préfabriqués en atelier pour les locaux « standardisés » et du béton armé coulé en place pour les locaux « identitaires ». Les « boîtes » en bois des salles de classe viennent donc s’empiler les unes sur les autres, portées par le socle en béton qui accueille le programme public, et accrochées sur la structure tridimensionnelle de la circulation.

L’application de cette stratégie à Aigle se caractérise par la disposition de trois modules volumétriques juxtaposés de manière à gérer la transition entre le tissu pavillonnaire à l’ouest et le tissu industriel à l’est. Le volume central est décalé vers l’ouest créant ainsi la cour d’entrée qui est directement liée au cheminement piéton qui traverse le site du nord au sud.

En façade comme à l’intérieur, la double nature matérielle en bois et en béton est délibérément lisible, en contribuant à la faire vibrer avec une rigueur modulaire et géométrique fine et sobre.


R&D
MEP