+ INFOS

CONCOURS GROUPE SCOLAIRE A MEYRIN

2019 – Lausanne (VD)

Concours ouvert, 3ème tour

De par un contexte urbain fortement typé, le prolongement de l’urbanisation de Meyrin au nord de la ville doit s'inscrire dans le respect des principes modernistes de la Cité. Le choix d’implanter un seul volume compact et de faible hauteur, abritant toute la complexité programmatique du groupe scolaire, permet ainsi de mettre un terme au développement urbain à travers un geste abstrait qui confirme l’échelle et le rôle de point de repère des bâtiments publics existants tout en s’ouvrant aux différents panoramas.

Le projet du complexe scolaire permettra de repenser le rapport au terrain, définissant ainsi une « topographie scolaire » qui donnera une nouvelle identité au site. Les principaux espaces publics du programme scolaire (auditorium, salle omnisport, bibliothèque) se succèdent en coupe et forment le volume compact pour trouver un nouvel ancrage au sol. Se matérialisant par soustraction de matière comme du temps de la gravière, le projet retrace l’essence et l’histoire de cette dernière qui peut revivre dans l’aspect minéral des espaces majeurs.

Le bâtiment scolaire fonde son identité sur la radicalité d'une architecture simple, presque archétypique. La rigueur et le rythme régulier d'un principe de construction simple et clair mettent de l'ordre dans un bâtiment avec un programme complexe et réinterprète la rigueur de composition des façades de la cité. Le projet est conçu autour d’un concept structurel répétitif et régulier de poteaux-poutres en bois, composé d’une trame de porteurs espacés de 4 mètres pour une portée de 8 mètres environ. Le système secondaire est constitué par une dalle mixte bois-béton.

X

CONCOURS GROUPE SCOLAIRE A MEYRIN

2019 – Lausanne (VD)

Concours ouvert, 3ème tour

De par un contexte urbain fortement typé, le prolongement de l’urbanisation de Meyrin au nord de la ville doit s'inscrire dans le respect des principes modernistes de la Cité. Le choix d’implanter un seul volume compact et de faible hauteur, abritant toute la complexité programmatique du groupe scolaire, permet ainsi de mettre un terme au développement urbain à travers un geste abstrait qui confirme l’échelle et le rôle de point de repère des bâtiments publics existants tout en s’ouvrant aux différents panoramas.

Le projet du complexe scolaire permettra de repenser le rapport au terrain, définissant ainsi une « topographie scolaire » qui donnera une nouvelle identité au site. Les principaux espaces publics du programme scolaire (auditorium, salle omnisport, bibliothèque) se succèdent en coupe et forment le volume compact pour trouver un nouvel ancrage au sol. Se matérialisant par soustraction de matière comme du temps de la gravière, le projet retrace l’essence et l’histoire de cette dernière qui peut revivre dans l’aspect minéral des espaces majeurs.

Le bâtiment scolaire fonde son identité sur la radicalité d'une architecture simple, presque archétypique. La rigueur et le rythme régulier d'un principe de construction simple et clair mettent de l'ordre dans un bâtiment avec un programme complexe et réinterprète la rigueur de composition des façades de la cité. Le projet est conçu autour d’un concept structurel répétitif et régulier de poteaux-poutres en bois, composé d’une trame de porteurs espacés de 4 mètres pour une portée de 8 mètres environ. Le système secondaire est constitué par une dalle mixte bois-béton.


R&D
MEP