+ INFOS

CONCOURS EXTENSION TRIBUNAL CANTONAL

2019 – Lausanne (VD)

Le projet d’extension, prolongeant directement le volume existant du Tribunal cantonal, confirme la volonté de préserver l’image d’un bâtiment institutionnel unique, qui s’inscrit de manière claire et compacte dans la Campagne de l’Hermitage en la préservant au maximum. L’extension s’implante dans la partie la moins pentue du périmètre constructible, de façon à libérer et à respecter au maximum un vide significatif entre le bâti et le cordon boisé situé au nord-est de celui-ci. Le bâtiment de forme carrée vient se juxtaposer à la partie sud-est de l’aile administrative existante, tout en cherchant des synergies fonctionnelles efficaces avec le tribunal existant.
L’image d’un bâtiment institutionnel se veut intelligible, rigoureuse et rassurante. Le bâtiment existant, très typé dans sa connotation postmoderne et à l’image massive et imposante de par le contexte à vocation exceptionnellement paysagère dans lequel il se situe, annonce d’une manière honnête et compréhensible son fonctionnement et son programme à travers deux gestes architecturaux simples et anecdotiques: la différence programmatique se manifeste dans la façade par l'utilisation de deux types de revêtement de pierres et de types d'ouvertures.
Face à un bâtiment d'une telle force de caractère et qui, au fil des ans, est déjà devenu un symbole de la magistrature, l'extension, essentiellement affectée à des bureaux, cherche plutôt un dialogue avec le parc et à s'imprégner de la magnificence de la nature de la lisière du Bois de Sauvabelin et du verger de la Campagne de l’Hermitage environnants.
Son image architecturale se veut abstraite et calme pour ne pas entrer en concurrence avec le langage architectural du tribunal actuel. Au contraire, la nouvelle adjonction veut plutôt profiter de sa situation unique et maximiser le contact visuel entre les usagers et le paysage environnant.
La façade est composée de deux matériaux principaux : une grille rigoureuse et monolithique de colonnes extérieures porteuses en béton préfabriqué et de grandes surfaces vitrées.
Surface brute de plancher : 5'320 m2
Coût total : 14'000'000.-

X

CONCOURS EXTENSION TRIBUNAL CANTONAL

2019 – Lausanne (VD)

Le projet d’extension, prolongeant directement le volume existant du Tribunal cantonal, confirme la volonté de préserver l’image d’un bâtiment institutionnel unique, qui s’inscrit de manière claire et compacte dans la Campagne de l’Hermitage en la préservant au maximum. L’extension s’implante dans la partie la moins pentue du périmètre constructible, de façon à libérer et à respecter au maximum un vide significatif entre le bâti et le cordon boisé situé au nord-est de celui-ci. Le bâtiment de forme carrée vient se juxtaposer à la partie sud-est de l’aile administrative existante, tout en cherchant des synergies fonctionnelles efficaces avec le tribunal existant.
L’image d’un bâtiment institutionnel se veut intelligible, rigoureuse et rassurante. Le bâtiment existant, très typé dans sa connotation postmoderne et à l’image massive et imposante de par le contexte à vocation exceptionnellement paysagère dans lequel il se situe, annonce d’une manière honnête et compréhensible son fonctionnement et son programme à travers deux gestes architecturaux simples et anecdotiques: la différence programmatique se manifeste dans la façade par l'utilisation de deux types de revêtement de pierres et de types d'ouvertures.
Face à un bâtiment d'une telle force de caractère et qui, au fil des ans, est déjà devenu un symbole de la magistrature, l'extension, essentiellement affectée à des bureaux, cherche plutôt un dialogue avec le parc et à s'imprégner de la magnificence de la nature de la lisière du Bois de Sauvabelin et du verger de la Campagne de l’Hermitage environnants.
Son image architecturale se veut abstraite et calme pour ne pas entrer en concurrence avec le langage architectural du tribunal actuel. Au contraire, la nouvelle adjonction veut plutôt profiter de sa situation unique et maximiser le contact visuel entre les usagers et le paysage environnant.
La façade est composée de deux matériaux principaux : une grille rigoureuse et monolithique de colonnes extérieures porteuses en béton préfabriqué et de grandes surfaces vitrées.
Surface brute de plancher : 5'320 m2
Coût total : 14'000'000.-


R&D
MEP