dolciarchitectes

+ INFOS

PROJET DE CONSTRUCTION DE DEUX IMMEUBLES DE LOGEMENTS

2016 – en cours - Grandson – Les Tuileries (VD)

Le projet, situé dans le centre des Tuileries de Grandson, est constitué de deux immeubles de logements. L'ensemble architectural gère la transition entre le tissu urbain contigu et l'urbanisation plus récente en typologie non contiguë. Il prend place sur une parcelle anciennement occupée par un établissement horticole.

Le bâti projeté en mitoyenneté constitué d'un rez-de-chaussée et de 3 niveaux, comprend un appartement par étage dont un situé dans les combles. Les 4 appartements sont desservis par une coursive ouverte.

Le plus grand des bâtiments, implanté parallèlement aux bâtiments voisins, s'oriente au Sud sur l'espace des jardins. Le dynamisme des lignes horizontales créées par les balcons est enrichi par le jeu des parois mobiles faisant office de protections solaires et contribuant à l'intimité de ces espaces extérieurs.

Les 40 logements, desservis par trois distributions verticales, s'ouvrent sur les espaces privatifs extérieurs.

L'implantation des résidences ainsi que la gestion des espaces extérieurs créent un espace de référence entre le domaine public et semi-public. Le traitement particulier de cette interface vient s'intégrer dans la planification et la revalorisation de l'espace de circulation public.

Un parking souterrain vient compléter le projet.

Développé sur la base des standards énergétiques exigeants, les deux bâtiments sont alimentés par une installation de chauffage commune. L'énergie nécessaire au complexe est fournie, d'une part, par les pellets et d'autre part par une centrale photovoltaïque installée sur le toit du bâtiment principal.

X

PROJET DE CONSTRUCTION DE DEUX IMMEUBLES DE LOGEMENTS

2016 – en cours - Grandson – Les Tuileries (VD)

Le projet, situé dans le centre des Tuileries de Grandson, est constitué de deux immeubles de logements. L'ensemble architectural gère la transition entre le tissu urbain contigu et l'urbanisation plus récente en typologie non contiguë. Il prend place sur une parcelle anciennement occupée par un établissement horticole.

Le bâti projeté en mitoyenneté constitué d'un rez-de-chaussée et de 3 niveaux, comprend un appartement par étage dont un situé dans les combles. Les 4 appartements sont desservis par une coursive ouverte.

Le plus grand des bâtiments, implanté parallèlement aux bâtiments voisins, s'oriente au Sud sur l'espace des jardins. Le dynamisme des lignes horizontales créées par les balcons est enrichi par le jeu des parois mobiles faisant office de protections solaires et contribuant à l'intimité de ces espaces extérieurs.

Les 40 logements, desservis par trois distributions verticales, s'ouvrent sur les espaces privatifs extérieurs.

L'implantation des résidences ainsi que la gestion des espaces extérieurs créent un espace de référence entre le domaine public et semi-public. Le traitement particulier de cette interface vient s'intégrer dans la planification et la revalorisation de l'espace de circulation public.

Un parking souterrain vient compléter le projet.

Développé sur la base des standards énergétiques exigeants, les deux bâtiments sont alimentés par une installation de chauffage commune. L'énergie nécessaire au complexe est fournie, d'une part, par les pellets et d'autre part par une centrale photovoltaïque installée sur le toit du bâtiment principal.