dolciarchitectes

+ INFOS

CONCOURS POUR LE NOUVEAU CO DE LA BROYE

2017 – Cugy (FR)

L'implantation des bâtiments tire directement partie du caractère du site ainsi que de la topographie. Le plus petit bâtiment, abritant le PPLS, se situe en bordure de la route de Vesin à l'Est. Son échelle et sa fonction crée le lien entre le village et le complexe scolaire. La salle de sport, sur la bordure Ouest, cherche la proximité avec les terrains sportifs existants au nord du site. Le bâtiment scolaire principal, en retrait du site sur la bordure Sud, déploie sa Façade le long du préau et prend ainsi le rôle de façade principale du complexe scolaire.

Le préau est tenu par les trois édifices et il se détache du niveau de la rue d'un mètre, lui permettant d'offrir un espace sécurisé et défini spatialement.

À la grande échelle le projet s'intègre dans les paysages agricoles existants en conservant les champs de la parcelle, mais aussi en se servant du système des haies champêtres pour définir le sud de la parcelle qui accueille le CO.

L'utilisation du bois comme revêtement des façades permet aux édifices de s'intégrer dans le contexte rural environnant grâce à l'usage de matériaux typiques des constructions villageoises et des fermes champêtres.

X

CONCOURS POUR LE NOUVEAU CO DE LA BROYE

2017 – Cugy (FR)

L'implantation des bâtiments tire directement partie du caractère du site ainsi que de la topographie. Le plus petit bâtiment, abritant le PPLS, se situe en bordure de la route de Vesin à l'Est. Son échelle et sa fonction crée le lien entre le village et le complexe scolaire. La salle de sport, sur la bordure Ouest, cherche la proximité avec les terrains sportifs existants au nord du site. Le bâtiment scolaire principal, en retrait du site sur la bordure Sud, déploie sa Façade le long du préau et prend ainsi le rôle de façade principale du complexe scolaire.

Le préau est tenu par les trois édifices et il se détache du niveau de la rue d'un mètre, lui permettant d'offrir un espace sécurisé et défini spatialement.

À la grande échelle le projet s'intègre dans les paysages agricoles existants en conservant les champs de la parcelle, mais aussi en se servant du système des haies champêtres pour définir le sud de la parcelle qui accueille le CO.

L'utilisation du bois comme revêtement des façades permet aux édifices de s'intégrer dans le contexte rural environnant grâce à l'usage de matériaux typiques des constructions villageoises et des fermes champêtres.